5 méthodes pour méditer plus souvent

Méditation - Méditer plus souvent
Méditation – Méditer plus souvent

Pour comprendre le non-mesurable, l’esprit doit être extraordinairement silencieux, calme.”
― Jiddu Krishnamurti

Beaucoup d’entre nous trouvent la méditation difficile. S’asseoir, respirer… attendre ? Et puis à quoi ça sert tout ça ? On lit des articles et regarde des documentaires sur les effets incroyables de la méditation, néanmoins, il est toujours difficile d’être régulier dans sa pratique. Dans cet article je vous présente mes astuces pour réussir à méditer plus souvent.

Avec le temps j’ai pu trouver des méthodes qui me ramènent facilement dans l’état méditatif. Des méthodes qui peuvent être utilisées n’importe où et n’importe quand. Que vous soyez en train de manger votre dîner, discuter avec vos amis ou conduire votre voiture, voici quelques pratiques simples pour vous ramener dans l’instant présent :

1. Sortez marcher

Ma méthode préférée pour m’éclaircir l’esprit est de sortir marcher quelques minutes. Que je sois dans une forêt, une ville inconnue à l’étranger ou dans des rues de Lyon que j’ai déjà vu mille fois, marcher m’apporte le sentiment d’être pleinement intégré à mon environnement. Vous promener fait croître votre taux d’endorphine et surtout offre une opportunité de devenir plus conscient de votre environnement et de vous-même.

Marche à pied

2. Observez vos 5 sens

Peu importe ce que vous êtes en train de faire, arrêtez un instant et prenez note de vos 5 sens ! Que voyez-vous ? Quelles couleurs, formes êtes vous en train de voir ? Que sentez-vous ? Que touchez-vous ? Quelle sensation cela vous procure ? Ressentez-vous un quelconque goût ? Qu’entendez vous ?

Pouvez-vous calmer vos pensées un instant et vous relaxer dans une expérience d’écoute de vos sens ?

En guidant votre conscience vers le monde qui vous entoure, votre « moi » perd de l’importance et le monde qui vous entoure en gagne. En amenant votre conscience vers l’expérience présentement vécue par votre corps, vous vous recentrez et vous ancrez dans l’instant présent. Quand vous devenez plus présents dans votre expérience du monde, il y a moins de place pour le jugement, la jalousie, la comparaison avec les autres.

3. Ecoutez

Je trouve qu’écouter est le plus puissant des sens pour calmer les pensées. Quand mes pensées s’emballent, que je suis remplis de stress et d’impatience, écouter le monde autour de moi fait taire instantanément les pensées parasites.

La où vous mettez votre attention, l’énergie suit. En dirigeant votre attention sur le monde extérieur, votre ego stressé et vos problèmes ont tout simplement moins d’énergie pour s’alimenter.

4. Allongez-vous sur le sol

Sur le dos, les bras le long du corps, jambes légèrement écartées, les pieds tombant vers l’extérieur : position du cadavre pour ceux qui pratiquent le yoga. L’idéal est d’être sur un sol dur (tapis en mousse pas trop épaisse). Pourquoi s’allonger ? S’allonger réveille la colonne vertébrale et amène un afflux de sang vers le cerveau. Cela réveille tous vos sens, et change votre état d’esprit ! C’est une très bonne position pour méditer, surtout si vous n’êtes pas assez souple pour une position assise parfaitement détendue.

5. Prêtez attention aux mots que vous utilisez

Les mots que vous utilisez reflètent votre pouvoir créatif. Lorsque vous apprenez à être impeccable dans le choix de vos mots, vous découvrez la puissance qu’ils peuvent avoir. Si ce que je dis est en accord avec ce que je fais et ce que je ressens, je suis en bonne santé mentale. Dans le cas contraire, on parle de dissonance cognitive. En ralentissant et en écoutant attentivement ce que je m’apprête à dire, je suis capable de parler avec vérité, intégrité et charisme.

La vie peut théoriquement devenir une méditation continue mais cela nécessite une grande capacité à se focaliser sur l’instant présent. Les méthodes que je viens de vous citer sont tirées de mon vécu personnel/parcours de yogi et m’ont beaucoup aidées à m’ancrer dans le présent. Dans le présent, nous avons accès à notre intelligence pleine et à une vie connectée à soi-même et aux autres.

Car nous possédons déjà en nous toutes les ressources pour être heureux, et nous le saurions si seulement nous n’étions pas aveuglés par nos peurs !

Ecrivez en commentaire vos techniques perso pour que je puisse améliorer cet article !

Réagissez en commentaire !